Soyez un acteur clé dans le maintien d’un milieu de travail sain

D’abord, comprendre ce qui se passe!

Différencier l’incivilité, le harcèlement, la discrimination, le droit de gérance ou encore une situation conflictuelle n’est pas toujours tâche facile. Testez vos connaissances et déterminez dans les histoires suivantes, s’il s’agit d’un conflit, de harcèlement psychologique, d’incivilité ou de discrimination.

L’histoire de Jade

Jade est de retour au travail après une absence de quelques mois.  Elle a préféré ne pas informer ses collègues et son supérieur du motif de son absence. Toutefois, elle sait que la rumeur circule à l’effet qu’elle était en dépression à la suite de sa rupture avec sa conjointe. Depuis son retour, sa gestionnaire lui donne des tâches administratives et routinières et lui répète régulièrement qu’elle ne veut pas que Jade retombe malade.

Un nouveau projet vient d’être accepté et toute l’équipe de Jade doit être mise à contribution.  C’est un projet stimulant et Jade a proposé à sa gestionnaire et aux membres de son équipe de s’impliquer activement.  Sa gestionnaire l’a rencontrée pour lui mentionner qu’elle préférait que Jade ne participe pas au projet.  Une de ses collègues lui a aussi dit qu’il était probablement préférable que Jade se limite à ses tâches régulières. Que se passe-t-il selon vous?

Il s’agit de discrimination sur la base d’un handicap appréhendé. La gestionnaire et les collègues de Jade estiment qu’elle n’est pas en mesure d’assumer un rôle actif dans un projet qui l’intéresse alors que Jade s’en sent capable.  Toute personne susceptible de subir une discrimination du fait de sa condition physique ou mentale est couverte par le motif handicap de la Charte québécoise.   Une intervention doit être faite, par le biais d’un signalement, pour que la gestionnaire ne discrimine plus Jade.

L’histoire de Manuel

Manuel est serveur dans un restaurant chic du centre-ville.  Depuis quelque temps, sa relation avec un des chefs s’est détériorée.  Ce dernier lui parle durement et s’impatiente rapidement lorsque les choses ne vont pas à son goût. Il lui demande de lui répondre « Oui chef » à chaque fois que Manuel s’adresse à lui.  

Mais depuis deux mois, la situation s’est envenimée.  Le chef le traite de serveur de binerie devant toute la brigade. Il exige maintenant que Manuel se place devant lui, droit et immobile, lorsqu’il lui parle et que son « OUI CHEF » soit entendu de tous.  Que se passe-t-il selon vous?

Il s’agit de harcèlement psychologique. Le chef fait montre d’une conduite vexatoire, hostile et non désirée, à caractère répétitif.  Son comportement porte atteinte à l’intégrité et à la dignité de Manuel et cela entraîne un milieu de travail néfaste.  Toute personne susceptible de subir du harcèlement est couverte par la Loi des Normes du Travail. Une intervention doit être faite pour que le chef modifie son comportement, par exemple par le biais d’un signalement.

L’histoire de Brian et Louisa

Brian vient d’arriver dans l’équipe.  Son mandat est de coordonner les activités reliées à la mise en place d’un projet d’envergure chez un client.  Louisa aurait voulu avoir ce poste mais elle n’a pas été retenue.  Elle estime que Brian n’a pas la compétence pour bien assumer cette responsabilité et chaque fois qu’elle peut le contredire devant les autres membres de l’équipe, elle le fait.

Brian est irrité par son comportement et commence à la dénigrer dans son dos.  Lors des réunions, les membres de l’équipe sentent toute la tension qu’il y a entre Brian et Louisa. Certains comprennent le point de vue de Louisa et la supportent alors que d’autres trouvent que Brian fait un bon travail et ne comprennent pas pourquoi Louisa ne veut pas collaborer. Que se passe-t-il selon vous?

Il s’agit d’un conflit ouvert sur la base du pouvoir. Brian et Louisa entretiennent, chacun de leur côté, des comportements d’opposition.  Les membres de l’équipe se sentent impliquées et prennent position.  La majorité des conflits ne se résorbent pas d’eux-mêmes. Il est recommandé que les deux parties puissent se parler pour comprendre le point de vue de l’autre et trouver une façon de collaborer.

Communiquer adéquatement un inconfort contribue au maintien d’un climat de travail sain. Plusieurs options sont possibles :
  • En parler avec votre gestionnaire
  • Aviser les ressources humaines
  • En parler avec la personne qui commet les comportements inadéquats
  • Effectuer un signalement
La ligne de signalement ALIAS est un outil externe dont s’est dotée votre organisation pour favoriser un milieu de travail sain et exempt de toute forme de harcèlement psychologique, ainsi que pour assurer une gouvernance saine et efficiente.
Si vous êtes témoin ou victime d’une situation répréhensible, vous pouvez effectuer un signalement de façon confidentielle et anonyme.  Votre implication est importante!